Wiki Harmonium
Advertisement

Le parcours de Constant BUSSON illustre parfaitement le modèle du provincial venu chercher fortune à Paris dans les années 1840. Il est né à Fillé dans la Sarthe le 5 décembre 1811. Après son mariage en février 1841, il commence une carrière de négociant à Paris. Dès janvier 1843, il crée une société d’ébénisterie et cartonnages mécaniques avec Jean Etienne Thérèse CHARLOT, 63 rue du Temple. La société Charlot est dissoute en août de la même année, Busson réside alors 120 rue Saint-Martin. En novembre 1844, il fonde une nouvelle fabrique d’accordéons et cartonnages mécaniques avec Hector MARTIN. Le 4 mai 1857, par un certificat d’addition, il devient concessionnaire du brevet d’accordéon-orgue d’Auguste Alexandre TITEUX (1812- ?) et Auguste Théophile ROUSSEAU (1828-1881). A-A Titeux est le frère cadet de Marie Jeanne Rose, l’épouse de JBN FOURNEAUX. Cet instrument n’est autre que le fameux Harmoniflûte qui vaudra à Busson une partie de sa gloire et qu’il perfectionne dans des brevets de 1862 et 1865. En 1873, il fait breveter le Bussophone à manivelle, clavier et sommier d’harmoniflûte perfectionné par un nouveau brevet l’année suivante.

Son fils Joseph Auguste Georges, né le 20 septembre 1848 à Paris collabore à la direction de l'entreprise. Il épouse Louise Angèle Adolphe COURAUD, dite désormais « Madame Georges », fille de Chérie Louise COURAUD, la seconde épouse d’Adolphe ADAM. A partir de 1880 Georges prend la tête de la maison qui obtient une médaille d’argent à l’exposition de 1889. Constant BUSSON est décédé le 14 juillet 1893 au 166 boulevard Voltaire. « Madame Georges » survit à son époux et décède le 6 août 1925.

médaillon de cuivre Busson

La fabrique parisienne de Constant Busson, fondée en 1844, construisait d'abord des accordéons, des flûtina-polka et autres instruments. Constant Busson décida d'exploiter le marché des instruments intermédiaires entre l'accordéon et l'harmonium. A l'exposition parisienne de 1855, il obtint une mention honorable pour ses accordéons. Il devint ensuite concessionnaire de l' harmoniflûte de Titeux et Rousseau..

Adresses

  • 63, rue du Temple
  • 120 rue Saint-Martin
  • 17, rue des Francs-Bourgeois
  • 166 boulevard du Prince Eugène (rebaptisé ensuite Voltaire)
  • 166, boulevard Voltaire - Paris
  • 24, Passage Jouffroy (après 1880)

En photos

Documents

Advertisement